Le yoga, un Way Of Life

Le yoga, un Way Of Life

À la fois son métier, sa passion et son idéal de vie, le yoga lui a appris beaucoup. Dans son blog Laurencegay.com, Laurence nous transmet à son tour son amour pour un sport. Erigé en véritable lifestyle, cette passionnée nous initie à cet art subtil...

Bonjour Laurence, pouvez-vous nous raconter votre première rencontre avec le yoga ?

Bien sûr ! J'ai commencé le yoga par curiosité dans une salle de sport lorsque j'habitais à Dublin ; ça m'a bluffé dès le premier cours de yoga. J'avais enfin trouvé une discipline qui rassemblait tout ce que je recherchais à l'époque : travailler le souffle, la tonicité musculaire, les étirements dans tout le corps et la force de concentration. Ça me correspondait à un tel point qu'en plus des 2 ou 3 cours hebdomadaires avec un professeur, je pratiquais par moi-même, au saut du lit. Puis dans mon coming out d'amoureuse de yoga pas tout à fait trentenaire encore, est survenu un choc brutal : le décès de mon père. Le yoga m'a permis de ne pas m'effondrer complètement. Ma pratique était devenue le seul moment où le chagrin était moins assourdissant. Le seul moment où je pouvais sentir que la vie continuait. Quand je suis rentrée en France, à Paris, on m'a « repérée » dans un studio de yoga et on m'a proposé de me former pour enseigner. J'ai accepté. Et me voilà en train d’écrire quelques lignes biographiques pour Kokoroe une dizaine d’années plus tard.

Vous avez lancé votre site en 2010 à une époque où la blogosphère n'était pas bavarde sur ce sujet. Comment est venu le déclic ?

Mon site date de 2010. La temporalité est importante parce que ce qu'on trouvait sur le yoga en français sur internet à l’époque était très rébarbatif, truffé de mots sanskrits (donc compliqué a comprendre à moins d'avoir un diplôme en langue et culture indienne classiques) et des fois même sectaire. Bref, c’était présenté, au choix, comme poussiéreux, élitiste, baba cool ou effrayant. Mais mon expérience du yoga était aux antipodes de tout cela, je me suis dit que j'allais en parler sur un blog pour dépoussiérer les tapis de yoga et apporter un œil neuf sur la discipline.

En plus du yoga, qu'est-ce qui vous passionne particulièrement ?

Je ne suis pas sûre que ma réponse soit celle que vous attendiez. Lorsque dans ma tête j'avais planté la graine qui a germé pour me faire sauter à pieds joints dans la transmission du yoga, voilà ce que je me disais : « Ce que le yoga m'a apporté, je souhaite le donner à d'autres ». Et ce qu'il m'a apporté peut se résumer essentiellement à ces deux constats : « vivre c'est créer qui on est » et « tout est transformation ». Et je crois que je voue une passion particulière à véhiculer ça.