Startup studio : kezako ?

Startup studio : kezako ?

Efounders, Btwins Ventures AD&P Ventures… Les usines à startup, communément appelés startup studios, sont un modèle de création d’entreprises qui se développe progressivement en France. Le concept est simple : développer plusieurs projets en parallèle en capitalisant sur l’expérience et la mutualisation des compétences pour faire décoller des startups. Tu veux en connaitre un peu plus sur l’univers du startup studio France ? C’est par ici que ça se passe. Suis le guide, on embarque pour un décryptage en règle du startup studio !

Startup studio definition

Le startup studio est un concept apparu il y a une dizaine d’années, devenu désormais très tendance suite au succès de l’allemand Rocket internet, lancé en 2007. Le phénomène startup studio a véritablement commencé à prendre de l’ampleur un an plus tard en 2008. S’il peut être régulièrement confondu par certains avec l’incubateur ou l’accélérateur, le startup studio se distingue de ces derniers sur de nombreux points. Pour t’expliquer de manière succincte son principe, voici un petit résumé du Startup studio definition.

Un startup studio est une société qui est spécialisée dans la création de jeunes pousses dans un style « entrepreneuriat parallèle ». Son principe consiste à créer de nouvelles sociétés à des rythmes variés et à en développer plusieurs en parallèle. A la différence d’un incubateur ou d’un accélérateur qui se limite à accompagner le porteur de projet ou l’entrepreneur dans la création de startup, un startup studio se caractérise par une implication stratégique, opérationnelle et financière. Un startup studio apporte son expérience et ses compétences dans le pilotage et le développement des startup créées et en détient la majorité des parts dans leur capital. Ce sont les équipes du startup studio, composées de talents rares dans des différents domaines (management, marketing, commercial…), qui vont permettre le lancement des startups et qui les développeront jusqu’à leur maturité économique.

Startup studio : l’explosion

Les startups studios sont en train de naitre un peu partout en Europe suivant les traces de la ruche allemande à startup Rocket internet, le leader incontesté dans ce domaine. Ce pionnier du startup studio est connu pour avoir développé Zalando, Helping, eDarling… En France, le plus connu est le startup studio paris eFounders, créé sous l’impulsion de Thibaud Elzière, le fondateur du site web d’échange de photographies numériques Fotofolia racheté par Adobe en 2015. Parmi les autres startups studios français à succès, on peut citer Btwins Ventures avec ses 6 startups spécialisées dans les outils pour les entreprises en Saas, AD&P Ventures possédant 5 startups à même de proposer une solution de travail en équipe ou encore Pasteque lab qui accompagne des startups web révolutionnaires.

Startup studio efounders

Fondé en 2011, EFounders est un des premiers acteurs à se lancer dans l’usine à startup en France. Le startup studio eFounders est spécialisé dans le développement de logiciels en mode SaaS à destination des entreprises de 20 à 2000 employés. A ce jour, ce startup studio français a à son actif 9 startups internet dont la solution d’emailing marketing Mailjet, l’outil de gestion des relations presse en ligne Pressking ou encore la plateforme de traduction professionnelle Textmaster. Parmi ses autres réalisations récentes figurent Illustrio, une banque d’image personnalisable ou encore Spendesk, une solution de paiement pour entreprises. Efounders travaille sur le développement de 4 projets pour cette année 2017 et compte garder ce rythme pour les prochaines années à venir.

Startup studio the family

Crée par Alice Zagury, Nicolas Colin et Oussma Ammar, le startup studio the family est un investisseur leader en France qui offre l’accès au capital et propose des outils aux startups pour les accompagner dans leur développement. Soutenant plus de 100 startups par an, the family propose également des programmes intensifs de formation personnalisés pour aider ces jeunes pousses à grandir. Son ambition : « créer une innovation » en faisant émerger les champions depuis la France. En ce qui concerne son principe, l’investisseur ne prend que 1% du capital de la start-up, tout le reste est gratuit. Algolia, un moteur de recherche sur les bases de données des développeurs ; Menu Next Door, un service de commande de plats cuisinés à son voisin compte parmi ses plus belles réalisations.