Financement des PME : 5 moyens à la disposition des entrepreneurs

Financement des PME : 5 moyens à la disposition des entrepreneurs

Monter sa propre entreprise nécessite souvent le recours à un financement. Dans le cas des petites et moyennes entreprises ou PME, les entrepreneurs commencent le plus souvent dans le monde du business. Ils peuvent être notamment : des étudiants fraîchement diplômés, des employés en quête d'une nouvelle orientation ou encore des individus aux idées innovantes, tous partagent un même rêve : se lancer dans la création d'entreprise ! Afin de financer au mieux leurs PME, ces porteurs de projet ont à leur disposition plusieurs moyens de financements. Pour vous guider dans vos premiers pas, nous vous embarquons pour un premier tour d'horizon des principaux moyens de financement !

Opter pour le crédit bancaire

Une des options les plus connues pour financer son propre business consiste à se tourner vers le prêt bancaire pour financer son projet. Le circuit classique vous amènera à faire une demande de crédit auprès d'une institution bancaire. Certaines sociétés spécialisées (par exemple ce site) offrent également leurs services aux PME. Pour obtenir votre crédit, il faudra vous armer de patience et de rigueur car ce mode de financement n'est pas à la portée de tous. Les exigences des établissements de crédit sont en effet élevées et leurs critères très précis, ce qui constituent souvent un premier frein pour des dirigeants de petites et moyennes entreprises.

Le « love money » pour financer les PME

Le « love money » se traduit littéralement comme étant « l'argent de l'amour » ; une expression poétique qui désigne un des modes de financement utilisés de façon très fréquentes par les créateurs d'entreprise ! Celui-ci consiste à faire intervenir les proches de l'entrepreneur en tant qu' investisseurs. Ces derniers sont souvent animés par l'envie de soutenir l'entrepreneur dans son projet de création et leur premier demeure l'affect.

Le crowdfunding, un bon moyen d'obtenir des fonds

Réalisé sur internet, le crowdfunding consiste à apporter une aide financière aux porteurs de projet via une collecte de fonds. Les investisseurs prennent connaissance dudit projet grâce à une présentation de son initiateur sur les plates-formes dédiées au crowdfunding, comme Kisskissbankbank, KickStarter ou Ulule. Ces dernières géreront par la suite les fonds qui seront rassemblés. Le financement par crowdfunding peut se présenter sous trois formes : les dons, les investissements en capital et les prêts. Le plus gros avantage du crowdfunding reste le fait qu'il est ouvert à toutes les catégories d'entrepreneurs. Son principal avantage ? Il offre l'opportunité de récolter des fonds dans un délais relativement court, souvent inférieur à 3 mois.

Les business angels : les investisseurs d'aujourd'hui

Les business angels sont des investisseurs particuliers ; ils investissent leurs propres deniers dans les entreprises, en échange d'une prise de participation au capital. Leur objectif : miser sur la pépite de demain qui aura su trouver un développement efficace et durable. Les business angels ne s'arrêtent cependant à un simple apport financiers. Ils s'investissent également en temps, en conseils et font profiter les créateurs d'entreprise de leur propre expérience pour les guider sur le sentier de la réussite.

Utiliser ses fonds propres

Le financement par fonds propres est en somme le moyen idéal pour monter sa propre affaire. L'entrepreneur n'aura en effet de compte à rendre qu'à lui-même, et est de ce fait tout à fait indépendant. Les pertes comme les bénéfices lui seront attribués. Cette ressource peut pourtant s'avérer plutôt limitée puisque découlant certainement de l'épargne personnelle du porteur de projet, elle n'est donc pas infinie !