L’évolution du marché des cours particuliers

La France, meilleur élève européen

Avec un chiffre d’affaire avoisinant les 2,5 milliards d’euros chaque année, la France est en position de leader sur le marché européen depuis plusieurs années. La France est en effet sur le devant de la scène européenne avec une consommation de cours particuliers dépassant les 45 millions d’heures chaque année. Les cours particuliers recouvrent différents domaines tels que le soutien scolaire, la cuisine, le sport ou encore d’autres activités comme la musique ou l’informatique.

L’un des acteurs principaux du soutien scolaire est notamment Kokoroe. Signifiant « transmission de savoir » en japonais, Kokoroe est une plateforme qui met en relation des passionnés et des internautes qui souhaitent apprendre en dehors du système scolaire. Ainsi, cette plateforme regroupe aujourd’hui plus de 4 000 professeurs spécialisés dans de nombreuses activités comme le soutien scolaire, la musique, le bien-être, la danse ou encore d’autres activités atypiques comme le cirque ou le hula hoop. Au niveau national, c’est le soutien scolaire qui connait le plus grand succès. En France, les lycéens sont de loin les plus gros consommateurs de soutien scolaire avec une moyenne d’un lycéen sur 3 qui prendrait des cours en dehors du cadre scolaire. Viennent ensuite les collégiens avec un ratio d’un élève sur 5. Au total, c’est plus d’1 million d’élèves qui ont recours à cette stratégie.

A l’heure où le chômage est un enjeu majeur pour la France depuis de nombreuses années, le marché des cours particuliers rencontre donc un succès florissant. Se pose alors une question : D’où provient cette tendance purement française ? Selon certains économistes, l’essor du cours particuliers est en partie lié à la réduction d’impôt dont le soutien scolaire bénéficie. Toutefois, ce paramètre n’explique certainement pas tout, d’autant plus que la tendance française n’est pas représentative de la situation européenne. A titre d’exemple, les cours particuliers restent très marginaux en Allemagne ou encore au Royaume-Uni.

L’essor des cours particuliers : une question d’argent ?

Dans l’imaginaire collectif des français, les cours particuliers sont principalement indexés à la classe sociale de l’individu. Pourtant, ce n’est pas la situation empirique que l’on observe aujourd’hui.

L’essor de ce marché s’explique en partie par la mise en place, dans les années 1990, de certaines mesures fiscales qui permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt de 50 % pour les cours à domicile. C’est premièrement cette mesure qui a contribué au succès de ce secteur dans la mesure où les cours particuliers n’étaient pas accessibles à toute la population. Auparavant, ces cours privés étaient en effet réservés aux familles les plus aisées. Ainsi, certaines classes sociales ne pouvaient pas toujours bénéficier de ces cours particuliers. C’est avec cette mesure fiscale que le marché des cours particuliers a connu un premier bond en avant. Les cours particuliers se sont alors étendus aux classes moyennes. C’est pourquoi, prendre un cours de cuisine, un cours de danse, ou un cours d’informatique n’est plus forcément une question d’argent mais plutôt une histoire de curiosité et de passion.

Prenons par exemple le cas du soutien scolaire. Selon des études réalisées par l’INSEE, près de 45% des collégiens prennent des cours particuliers en dehors du cadre scolaire. C’est un chiffre significatif qui est par ailleurs en hausse chaque année.

L’autre phénomène qui a considérablement joué en faveur de l’expansion des cours particuliers est le cours en ligne. L’essor d’internet a permis à ce marché de croître sous un nouvel angle. Ainsi, depuis quelques années, on observe en France – comme dans la plupart des pays développés – une réelle intensification des cours en ligne. De nos jours, cet aspect est primordial dans le monde numérique qui nous entoure.

Le soutien scolaire : une manière de rassurer les parents

A l’heure où le chômage bat des records, l’avenir des jeunes est encore plus alarmant. De plus, bien que le diplôme ait en quelque sorte perdu de la valeur aux yeux des français, celui-ci reste tout de même un élément déterminant de la carrière des jeunes. Sur le marché du travail actuel, le diplôme est toujours un véritable passeport pour trouver un travail. La course aux diplômes est donc toujours d’actualité, d’autant plus que c’est aussi un élément important en matière de statut social et d’intégration sociale. C’est dans ce contexte qu’il y a alors une certaine compétition dans le monde scolaire. Ainsi, ce phénomène nourrit mécaniquement l’angoisse des parents concernant l’avenir de leurs enfants. C’est pourquoi, c’est ce qui incite les parents à faire appel à un professeur particulier, qui est alors synonyme d’une demande constante dans ce secteur.

Reste à savoir si la situation empirique reflète cette nouvelle mentalité. D’après de récentes analyses, plus de la moitié des élèves ayant pris des cours particuliers obtiendraient le baccalauréat avec mention. Autre chiffre important : 7% d’entre eux obtiendraient la mention « très bien ». Ces chiffres sont significativement révélateurs de l’attachement des français aux cours particuliers et de la réussite qui en résulte.

Un autre critère motivant les parents à faire appel à des professeurs particulier est le système scolaire actuel. Selon l’opinion publique de notre société, l’école aurait un système qui est de moins en moins efficace. De ce fait, l’inefficacité de l’école serait le principal facteur de l’immobilité sociale. Cette vision du système éducatif français joue nécessairement en faveur de ce marché privé.

C’est dans ce contexte que le marché des cours particuliers a de beaux jours devant lui…

Nos cours similaires : à tous les coups, ça va vous plaire !

Koko-Newsletter

Prenez une belle dose d'inspiration avec nous !

Sign in