Apprendre à coder, la nouvelle tendance

Apprendre à coder, la nouvelle tendance

Victoire ! Le code est enfin devenu tendance ! Les mots « code », « CSS », « CMS », « développeurs web » et « HTML » ne sont plus assimilés à un personnage aux cheveux gras, seul et associable dans une pièce sombre, remplie de rallonges, de fils qui courent sur le sol et de machines en surchauffe. Exit les vieux clichés et les idées éculées sur le milieu du développement web. Les cours de code se multiplient, portés par une tendance de fonds et la démocratisation de l’informatique. Alors, Geek is the new chic ? Nous avons levé le voile sur cette tendance pour dépasser la hype et aller à rebours des effets de mode. Objectif : comprendre les dessous de ce phénomène qui pousse petits et grands à apprendre à coder...

Apprendre à coder... partout !

Commençons par une évidence : Internet a considérablement démocratisé l'accès à la connaissance... Khan Academy, Wikipedia, et tant d'autres acteurs ont contribué à diffuser le savoir au delà des frontières traditionnelles. Dans son sillon, la programmation informatique s'enseigne désormais à bout de clics. Les initiatives se multiplient afin de permettre à chacun d'apprendre à coder sans quitter son canapé... et pour ceux qui souhaitent sortir de leur chambre, les écoles de code sont sur votre pallier : Le Wagon, Simplon... celles-ci se multiplient dans des formats très variés et popularisent massivement l'apprentissage de l'informatique.

Au delà de cet engouement, le code présente également un avantage non négligeable : il est accessible à tous et s'apprend désormais à tout âge. De nombreuses écoles comme Holberton et Ecole 42 spécialisées dans l'apprentissage informatique ont ainsi levé les critères de recrutement fondés sur le diplôme, pour ne sélectionner leurs étudiants que sur des tests d'entrée. De même, Magic Makers ouvre ses portes aux petits dès l'âge de 7 ans... Bref, plus d'excuses pour se lancer : le code est démocratique, il peut s'enseigner de façon encadrée ou autodidacte à l'appui de tutoriels en ligne ou de cours en ligne.

Développeur : un profil recherché

Apprendre à coder, un bon pari ? Sur un marché de l’emploi atone, une exception demeure : les métiers du numérique gardent le sourire ! En France, la demande de main d’œuvre qualifiée en informatique est même inférieure à l’offre, le gouvernement a d’ailleurs annoncé la création de 110 000 postes d'ici à 2022 afin de pallier à cette pénurie. CDI, salaires significatifs à la clé....les métiers du numérique ont plus que jamais le vent en poupe et suscitent un véritable engouement.

L’essor des startups

Porté par des développeurs d’un nouveau genre, le code ouvre de nouveaux horizons propices à la création de juteux marchés : Airbnb, Blablacar, Uber, toutes ces plateformes se sont développées à l’appui de lignes de code et d’algorithmes complexes. Le succès de ces startups a largement contribué au renouveau de l’image du développeur et contribue plus que jamais au mythe du geek milliardaire, porté par des égéries d'un nouveau type : Mark Zuckerberg de Facebook, Jack Dorsey de Twitter, Evan Spiegel de Snapchat...ces CEO ont appris à coder dès le plus jeune âge, souvent en quittant en cours de route les bancs de l'école, pour créer de véritables empires.

Le saint graal : la Silicon Valley

En une dizaine d’années, la Silicon Valley s’est imposée comme le temple des développeurs. Salaires mirobolants, avantages inimaginables, repas gratuits, congés maternité, navettes gratuites… Il n'en fallait pas plus pour véhiculer un fantasme californien qui sent bon les lignes de codes et les millions de dollars. Les meilleurs sociétés de la Vallée se battent pour débaucher et fidéliser à tour de bras les meilleurs ingénieurs de la planète. Portée par l’industrie du cinéma qui a produit les célèbres films « Steve Jobs » et « The Social Network », la Silicon Valley fait désormais figure d’oasis technologique. Bienvenue dans le coding world : des développeurs de tous les pays s'y cotoient, et nombreux sont ceux qui rêvent d'y rejoindre les rangs.

Alors qu'attends-tu pour apprendre à programmer ? Ruby on rails, Symfony, C++, coding gouter, code academy... les langages et occasions ne manquent pas... Pour peu que tu sois doté d'un peu de rigueur et de motivation, tu t'attaqueras rapidement à l'apprentissage d'un premier langage de programmation ou d'un premier algorithme basique. Langage C, html css, framework, python, j query, gcc, xml, sql server, database, fonction recursive ou java... tous ces mots barbares te seront bientôt familiers, à ton tour d'apprendre à coder et de réveiller le Mark Zuckerberg qui sommeille en toi !