Sophie Charlotte Chapman, l’entrepreneuse créative !

Sophie Charlotte Chapman, l’entrepreneuse créative !

Si l’entrepreneuriat créatif devait avoir sa Marianne, ce serait probablement Sophie Charlotte Chapman ! Auteure du très réussi Vivredesacreativite.com, celle-ci compile avec passion ses conseils pour se lancer dans l’univers DIY et vivre de sa passion ! Rencontre avec une hyperactive, au goût immodéré pour le masking tape et la créativité !

Est-ce que l’entrepreneuriat créatif a toujours été une évidence ?

L’entreprenariat oui, l’entreprenariat créatif depuis quelques années seulement. Je dirais depuis que j’ai eu mes enfants. La maternité est en effet un bouleversement personnel qui sollicite pour beaucoup d’entre nous notre potentiel créatif. Les loisirs créatifs et le DIY sont un bon moyen de l’exprimer. Etant diplômée d’une école de commerce avec une spécialité en entreprenariat, j’ai eu envie d’appliquer mes connaissances académiques à un domaine d’activité qui me plaisait. Après 5 ans en banque, et suite à mon licenciement, j’ai testé plusieurs nouveautés : le blog s’est vite imposé comme un réel outil de travail pour démontrer mes compétences et ce que j’avais à offrir aux entrepreneuses créatives.

Tu publies beaucoup. Partager ton expérience, c’est important pour toi ?

Le partage d’expériences et de conseils sous forme de contenus de qualité sur mon blog ou sous forme de livres est une évidence. Les rencontres physiques ne sont pas évidentes, les personnes intéressées par mon travail et celui de la communauté des Entrepreneuses Créatives habitent partout en France. Communiquer à travers des écrits est une fantastique opportunité !

J’essaie aussi de produire de beaux visuels, ce qui n’est pas évident lorsque l'on n’est pas photographe mais je me forme et m’entraîne… L’apprentissage permanent à titre perso couplé à la curiosité pour le DIY et le monde du fait-main me permettent de créer facilement un lien avec mon audience. Elle sait que je ne surfe pas sur une tendance mais que je suis réellement passionnée par ces sujets.

L'entrepreneuriat créatif évolue très vite, comment fais-tu pour monter en compétences ?

Ces dernières années, l’entreprenariat créatif a explosé. De plus en plus de personnes se lancent et le marché s’atomise rendant la visibilité de chacun difficile. Si tout le monde peut tenter sa chance plus aisément qu’il y a 10 ou 15 ans, s’imposer et subsister n’est pas donné à tout le monde !

L’entreprenariat créatif n’est pas un eldorado ni une opportunité, ce n’est pas non plus LA solution mais bien un mode de vie et de travail alternatif. Avoir conscience de cette réalité est indispensable. Moi la première, je surfe, je lis, je pose des questions, j’observe. J’affectionne particulièrement les contenus anglophones qui me permettent de sortir de nos pratiques françaises. Je m’inscris à de nombreuses formations gratuites ou payantes en français comme en anglais. Plus rarement (malheureusement) j’assiste à des conférences et présentations.

Quels sont les pièges dans lesquels tombe souvent l’apprenti entrepreneur ?

L’entrepreneur et plus particulièrement l’entrepreneur créatif aime faire par lui-même. Il imagine, crée, il fabrique : il a l’habitude de se débrouiller et pense tout pouvoir faire seul. C’est l’un de principaux pièges. Il est préférable de déléguer les tâches qui ne correspondent pas à notre savoir-faire. On gagne en temps et en énergie mais aussi en résultat. Rien de tel que de faire appel à des pros !

De plus faire appel à des spécialistes extérieurs permet d’obtenir du feedback lorsque l'on évolue seul. La solitude est en effet un autre écueil dont il faut se méfier. Rejoindre une communauté, faire partie d’un réseau, participer à des rencontres sont des actions à ne pas négliger !

Quels conseils donnes-tu à un débutant ?

La patience est la première des vertus. Malheureusement les impératifs financiers ne permettent pas toujours d’attendre le temps nécessaire au décollage d’une activité. L’entreprenariat est la concrétisation professionnelle d’une passion personnelle. Sans cette flamme qui les anime, les entrepreneurs créatifs auront du mal à faire face aux nombreux aléas du quotidien. Et puis si j’étais bonne commerciale, je leur dirais de commencer par lire nos livres.

Quel est ton moteur au quotidien ?

Ma liberté d’action et ma curiosité. Aucune de mes journées ne se ressemblent. J’ai la chance de pouvoir rencontrer - même virtuellement - des personnes d’horizons diverses, des gens passionnés, des entrepreneurs généreux desquels j’apprends toujours beaucoup. Mes différents projets me font voyager de chez moi ou en réel : ma passion pour le making tape m’a d'ailleurs menée jusqu’au Japon. Un voyage extraordinaire que je n’aurais probablement jamais fait sans avoir osé partager en ligne mes réalisations et sans toutes les rencontres qui y sont liées.

Et comment fais-tu pour être au top de l’efficacité ?

L’organisation n’est pas toujours mon point fort. Mes enfants occupent une place prioritaire dans mon emploi du temps, j’organise mon travail autour d’eux ce qui ne rend pas toujours les choses évidentes. Mon meilleur ami reste encore mon agenda papier. J’y note tous les rendez-vous pros et perso !

J’évite d’enchaîner des semaines surchargées où le moindre imprévu viendrait créer un énorme chaos. Je fonctionne par année scolaire, les vacances sont toujours des périodes intenses car elles me font sauter bien trop d’heures de travail mais les enfants grandissent et il m’est désormais possible de prévoir des rendez-vous téléphoniques dans une pièce isolée. Je privilégie aussi le calme des soirées pour écrire !

Quels rôles jouent les réseaux sociaux dans ton travail ?

Mon mari voyage beaucoup et quand je suis à la maison, les réseaux sociaux sont une forme de vie sociale…. Cela parait un peu fou mais j’y ai fait de très belles rencontres, c’est grâce à Facebook notamment que j’ai rencontré Sandrine Franchet avec qui j’ai fondé la communauté des Entrepreneuses Créatives, lancé nos premières formations en ligne et écrit les livres aux éditions Eyrolles. C’est sur les réseaux que je déniche les créateurs qui m’inspirent et témoignent dans nos guides ou sur mon blog.

As-tu des « comptes coups de coeur » ?

Oh oui beaucoup ! Pour n’en citer que quelques uns français : @papillonpapillonage, @bonjourtangerine, @brosandsister, @libre.et.sauvage, @occhoupapers, @juomay, @note_suave, @merciginetteleblog

Envie de créer ta marque créative ? De lancer ta campagne de communication ? Exit l’improvisation ! Sophie Chapman t’embarque pour une série de cours en ligne digne de ce nom ! Objectif : t’aider à débuter du bon pied et te lancer sur des bonnes bases.