Astrid Eudeline, la DIY Girl !

Astrid Eudeline, la DIY Girl !

Une bonne dose de créativité, une cuillère à soupe d’originalité et sans conteste une pincée de mode sans faute de goût, voilà le portrait à la volée d’Astrid Eudeline, cachée derrière l’alias Sp4nk Blog ! Avec déjà plusieurs ouvrages à son actif et de multiples collaborations avec des marques telles que My Little Paris ou Marc Jacobs, Astrid Eudeline n’a pas attendu de souffler ses 30 bougies pour se faire un nom dans l’univers du DIY ! Rencontre avec la talentueuse créative, toujours à l’affût de nouvelles tendances.

DIY, mode, voyages, tu es une vraie touche à tout, impossible de te ranger dans une case ! Comment te définis-tu ?

C’est la question qui revient le plus souvent et c’est celle auquel j’arrive le moins à répondre. Le mot touche à tout me convient bien car je découvre toujours de nouveaux domaines que j’ai envie d’explorer. En tout cas ce qui est certain c’est que mes deux domaines de prédilection sont la mode et le Do It Yourself au sens large.. En ce moment, je travaille beaucoup le paper art et le stop motion, peut être que demain cela l’illustration et l’écriture. J’ai très envie d’écrire un livre pour les enfants un jour.

Comment t’es venue cette passion pour le DIY et le bricolage ?

C’est probablement lié à ma famille, on doit avoir cela dans le sang ! Mon papy par exemple était capable de tout construire avec ses mains : je me souviens quand je le regardais petite, j’avais l’impression de me d'avoir Géo-Trouve-Tout devant moi. Ma mamie aussi, son domaine c’était plus la couture et le tricot mais elle faisait des choses incroyables. Et puis surtout j’ai grandi avec une maman qui faisait beaucoup de choses elle-même à la maison, je me rappelle qu’on avait fait le carrelage de notre entrée nous même et bien d’autres choses… Mon père est quand à lui un pro de la cabane en bois !

Quelles sont tes sources d’influences ?

Olalala elles sont nombreuses et changent tout le temps ! Chez les blogueuses, je dirais ma lylouchat (@lyloutte) en numéro 1 sans hésitation ! Je ne peux plus prendre une seule photo sans penser à elle. Chez les françaises, j’aime beaucoup « Je veux être bonne » et ses magnifiques food animés, Heju, Mamie boude pour leurs chouettes DIY, et Anais & Alice de Xgirlzpopx pour leurs images qui mettent toujours de bonne humeur. Et des blogueuses étrangères comme Houselarsbuilt, Aww.sam, newdarlings, studio DIY, collage vintage…

Dès que je cherche des nouvelles idées, je fais toujours un tour sur Instagram et sur Pinterest pour m’enrichir et voir ce qui a déjà été fait.

Comment fais-tu pour te former aujourd’hui et continuer à monter en compétences ?

J’apprends toute seule ou en m’aidant de tutos que je trouve sur internet, mais c’est la partie la plus frustrante pour moi car je suis très impatiente et j’aimerais pouvoir m’inscrire à mille cours en même temps pour me perfectionner rapidement dans tous les domaines que je découvre. Le problème c’est que je n’ai pas forcément le temps car, je touche du bois pour que cela continue ! J’ai beaucoup de travail avec différentes marques et que j’ai une soif d’apprendre insatiable alors si je m’écoutais je ferai probablement 36 métiers ! Le numéro 1 serait probablement boulangère mécano qui créé des bijoux et adore la photo.

Comment est né Sp4nk ? Quel était le parti pris de départ ?

Le blog est né grâce à mon premier job ! Après mes études, j’ai travaillé comme chef de produit dans un magazine féminin, ce qui m’a donné accès aux communiqués de presse. Cela m’a tout de suite donné envie de partager les infos que j’avais autour de moi et puis j’étais quelqu’un de très timide, je venais tout juste d’arriver à Paris, le blog m’a beaucoup aidé à sortir de ma coquille et à aller vers les autres. Vous m’auriez vu il y a 5 ans, j’étais quelqu’un de très introverti avec peu de confiance en moi.

Au lancement du blog, en Avril 2011 , nous étions 4 nanas, avec chacune notre domaine de prédilection (mode, art, musique, déco…), d’où le 4. Le choix du mot « Spank » vient de sa signification en anglais « donner la fessée » , au départ le blog avait pour ambition de faire la critique constructive d’évènements ou de faits marquants, et de mettre en lumière des découvertes de nouveaux créateurs notamment.

En fait, on a voulu surfer sur les différentes métaphores que pouvait nous évoquer le mot « sp4nk », soit « donner une claque » à ce que nous n’apprécions pas, et « donner un coup de pouce » à ce que nous aimions. Aujourd’hui je pense de plus en plus à changer de nom mais c’est un choix difficile à faire…

Ton blog est devenu une véritable entreprise, quels ont été tes principaux challenges dans ton développement ?

C’est rigolo car je n’arrive pas à voir mon blog comme une entreprise. Mes seuls objectifs c’était de faire ce qu’il me plaisait et d’arriver à me faire ma petite place en espérant que cela plaise aux gens. Aujourd’hui, je vois encore les choses de la même manière pour le blog. Mais j’ai plein d’autres projets en parallèle, par exemple je suis en train de créer avec mon ami une marque d’objets en bois de déco qui s’appelle Little Anana et qui j’espère deviendra vite une belle entreprise ! Et puis d’autres choses mais que je dois encore garder secrètes.

Tu es une ultra productive, comment fais-tu pour trouver de nouvelles idées et alimenter ta créativité ?

Je n’ai pas de recette secrète, ça va ça vient, j’ai beaucoup de chance car la plupart du temps mes idées me viennent naturellement, souvent d’ailleurs quand je prends ma douche ! J’observe constamment le monde quand je me promène je regarde, je lis beaucoup aussi, surtout des bandes dessinées et je pense que tout cela m’enrichit beaucoup et nourrit ma créativité.

Tu vis aujourd’hui entre Paris et Biarritz, c’est important cet équilibre ?

Oui totalement ! La vie dans le sud ouest est si paisible, c’est vraiment mon petit paradis. Je n’ai vraiment pas l’âme d'une citadine, alors quand je vivais 100% du temps à Paris, c’était pas facile pour moi. J’ai besoin d’espace pour me sentir bien et surtout j’ai besoin d’être proche de la nature et de l’océan. Partager ma vie entre les 2 villes, c’est vraiment l’idéal car je n’ai que les avantages des 2 villes sans les inconvénients et je suis vraiment heureuse de cette situation.

Quels conseils donnes-tu à un débutant qui souhaite suivre tes pas ?

Donne toi les moyens ! C’est la phrase que j’avais collé en gros sur mon bureau quand je me suis lancée à 100 % dans l’aventure du blog !

Et surtout croire en soit même si autour de vous on ne vous encourage pas forcément, c’est important d’essayer pour ne pas regretter. Moi je m’étais dit, j’essaye, et puis si cela ne marche et bien au moins j’aurai ça en moins dans un coin de ma tête et je pourrais rebondir ou avancer sur d’autres projets.

Envie de réveiller tes talents créatifs ? Cela tombe bien, la talentueuse DIY girl, Astrid Eudeline t'a préparé deux cours en ligne créatifs :

Plus une minute à perdre, à ton tour de faire des petites merveilles de tes dix doigts et de réveiller ton âme de maker en herbe !