Petite histoire du management

Petite histoire du management

Le management regroupe les techniques d’organisation des ressources permettant à l’entreprise d’atteindre ses objectifs. Bien qu’il soit une discipline récente, le management a déjà une histoire assez riche. Depuis le taylorisme du XXe siècle au management collaboratif moderne, différentes pratiques managériales sont apparues. Voici une petite histoire résumant la naissance du management et les évolutions de ses différentes théories. Nous t’embarquons sans plus tarder pour un tour d’horizon en règle de ce domaine !

Histoire du management

Tu veux en savoir un peu plus sur l’origine du management et l’histoire des organisations ? Nous t’ notions essentielles dans ce résumé de l’histoire du management Le management est apparu vers la fin du XIXe siècle, quelques années après la seconde révolution industrielle. Depuis cette époque, entrepreneurs comme ingénieurs ont réfléchi à la meilleure manière d’obtenir une performance optimale pour la gestion et l’administration des entreprises. En 1911, Frederick Taylor propose le concept d’organisation scientifique du travail, axé sur la productivité dans les usines. Pour résumer, son idée repose sur une organisation de manière rationnelle, le respect des normes et un système de rémunération au rendement.

Dans la même foulée, Henri Fayol propose une approche similaire en apportant la systématisation du travail du dirigeant, la base de l’administration moderne. Concernant les principes de gestion : il s’agit d’organiser, de commander, de coordonner et de contrôler. Pour cet ingénieur, un travail qualifié doit comporter les fonctions suivantes : production, commerciale, financière, comptable, sécurité, administrative. Pour améliorer la productivité au travail, Charles Bédaux a proposé en 1917 une pratique consistant à mesurer le travail qui permet de rémunérer le personnel selon un système de prime. Cette méthode sert à calculer le salaire en fonction des tâches. Le facteur humain est pris en compte plus tard notamment avec la doctrine d’Elton Mayo et sa théorie sur le management qui est basée sur la psychologie (Effet Hawthorne : « effet psychologique d’être l’objet d’une attention spéciale ») pour gérer la motivation et les performances.

Au fil du temps, dans un contexte économique et social de plus en plus complexe, il est devenu difficile de gérer les aspects de l’administration et des ressources humaines (management) pour faire face à une demande accrue. C’est ainsi que se sont apparues les écoles de management, la discipline des sciences de gestion, et les sociétés de consultance en management.

Evolutions des théories de management

Concernant les différentes théories de management, plusieurs se sont développées au cours de ces derniers siècles. Découvrons comment elles ont évolué.

Les bases de la pensée managériale ont été fondées vers le début des années 1900, temps au cours duquel se sont développés le Taylorisme et l’administration d’Henri Fayol. Le management à cette époque se concentre sur la productivité, les procédures et les méthodes rationnelles. L’enjeu devient humain par la suite avec l’apparition de courant de pensée qui est basé sur la responsabilisation des individus (Mary Parker Follet), la satisfaction au travail par des moyens non économiques (Elton Mayo), circulation de l’information et l’écoute des attentes des salariés (Douglas Murray McGregor), ou encore la « Dynamique de groupe » (Kurt Lewin).

Dans cette même lignée, Peter Drucker, « Pape du management » développe une théorie selon laquelle la compétence, la capacité d’innovation et une organisation du travail tenant compte du facteur humain sont essentielles pour faire progresser une entreprise.

Plus tard, de nouvelles théories managériales émergent telles que le management stratégique (face à l’instabilité, l’organisation doit s’adapter en permanence pour survivre), le management participatif (favoriser la participation et la collaboration du personnel en l’impliquant dans le fonctionnement de l’entreprise : prise de décision, établissement des objectifs), ou encore le management par l’Excellence (générer l’innovation en valorisant la singularité de chaque collaborateur pour satisfaire au mieux le client)

Histoire du management : 3 erreurs entrées dans l’histoire

  • Tout le monde peut prendre des mauvaises décisions… Même des entrepreneurs de renom comme Steve Jobs. Son erreur : avoir commercialisé un produit innovant à un coût inaccessible (Ordinateur Lisa lancé au prix de 9.995 dollars en 1983). Pour corriger le tir, il propose un produit avec moins de fonctionnalités, mais qui coûte quatre fois moins cher (Premier Macintosh).

  • Autre erreur entrée dans l’histoire, Serge Tchuruk et sa stratégie de l’ « entreprise sans usine » qui a contribué à l’effondrement d’Alcatel. Une catastrophe économique entrée dans les annales des cas d’école.

  • Enfin, la marque Mamie Nova et son fiasco publicitaire « La mamie que je préfère, elle est dans le Frigidaire » qui a causé une chute des ventes de 40% en une semaine. La Direction a été accusée d’orchestrer une campagne publicitaire jugée machiste et à rebours des codes de l’époque.