Management participatif : les clés du succès

Management participatif : les clés du succès

Management participatif définition

Le progrès de l’entreprise ne dépend pas uniquement de son chiffre d’affaires et des moyens techniques éventuels mis en œuvre dans cette optique. Le développement proprement dit d’une entreprise nécessite également le développement personnel de chacun de ses collaborateurs et son implication. Les différentes formes de management y sont pour quelque chose. Le management participatif est l’un des moteurs qui permettent le bon fonctionnement d’une équipe…et cette discipline n’en finit pas d’avoir le vent en poupe ! Retour sur ce concept qui n’a pas fini de faire le buzz !

Management participatif définition

Le management participatif désigne un mode de gestion qui implique au plus près les collaborateurs. Cette méthode consiste à inciter la participation de tous les membres de l’équipe au fonctionnement de l’entreprise, notamment à la prise de décisions. Dans ce contexte, le rôle du manager participatif consiste à consolider les liens entre les salariés afin qu’ils se sentent impliqués dans la vie de l’entreprise, notamment au niveau du progrès.

Le management participatif véhicule des valeurs propres à l’entreprise, renforcées par la participation de tous les collaborateurs. Pour que cette méthode soit une réussite et apporte des résultats positifs, il importe que les employés comprennent bien les enjeux de chaque étape, et qu’ils n’éprouvent aucune réserve par rapport à tous les projets qui leur sont confiés. L’adhésion et la compréhension de la vision et des objectifs sont deux éléments essentiels dans un système où la délégation de pouvoir, la communication et le dialogue sont la règle.

Grâce au management participatif, l’organisation au sein des entreprises est gagnante aussi bien sur le plan humain (réduction des problèmes, des tensions entre les salariés…) que sur le plan opérationnel..

Management participatif : les 5 règles

Théoriquement, tu pourrais dire que le management participatif n’est pas si compliqué que cela en a l’air. Mais en pratique, sais-tu qu’il existe des principes fondamentaux à suivre pour le mettre en place de façon efficace ? Voici les 5 facteurs clés du succès du management participatif collaboratif :

  • Chaque membre de l’équipe sera sollicité dans toutes les décisions à prendre lors de la mise en œuvre de chaque stratégie nécessaire pour atteindre des objectifs préalablement fixés.

  • Le manager participatif a également pour fonction d’assurer le développement personnel de chaque collaborateur. Il sera absolument nécessaire de mettre en place une politique centrée sur l’amélioration des conditions de travail ainsi que la culture d’un bel esprit d’équipe.

  • Le manager doit former ses équipes à savoir gérer des problèmes à leur niveau. L’objectif est de prouver qu’une équipe peut être totalement autonome pour venir à bout de certaines difficultés.

  • La délégation de pouvoir stimule la collaboration et l’implication des employés dans la vie de l’entreprise. Pour ce faire, il faut bien établir la subsidiarité et le respect de la stratégie élaborée par l’équipe.

  • Pour rendre chaque équipe autonome et responsable, il convient de mettre en place des dispositifs de régulation, destinés à une bonne coordination des équipes.

Management participatif : avantages et inconvénients

Le savais-tu ? Comme tous les autres types de management, le management participatif peut présenter des avantages et des inconvénients. Ce qui suit te permet d’en savoir plus… Dans un premier temps, concentrons nous sur les avantages multiples pour l’entreprise !

Management participatif : les avantages

D’un côté, les salariés nourrissent un véritable sentiment de sécurité, cultivent leur confiance en eux et leur confiance envers leur manager ainsi que par rapport à toute l’organisation de l’entreprise. La reconnaissance de chaque employé, le respect de chacun, l’écoute, la communication et l’ambiance d’équipe qui s’installe favorisent la motivation et l’épanouissement au travail. En résumé, le management participatif constitue un moteur puissant pour le développement personnel de chaque collaborateur.

Du côté de l’entreprise, les avantages se traduisent concrètement par une réelle augmentation de la productivité. D’un point de vue global, l’entreprise gagne en notoriété : des salariés qui s’épanouissent au travail reflètent également une bonne image de l’entreprise.

Management participatif : les inconvénients

Toutefois, le management participatif n’est pas toujours rose. Tu dois savoir qu’il existe également quelques points noirs qui pourraient apparaître avec ce mode de gestion. La mise en application de ce type de gestion risque de prendre du temps… et de l’argent. De plus, il se peut que certains collaborateurs éprouvent une résistance passive. La délégation de pouvoir à des équipes risque également de mettre en question les relations hiérarchiques. Enfin, ce type de management n’est pas adapté à une situation de crise pendant laquelle le manager est obligé de prendre une décision dans les plus brefs délais.