Change management : les principes

Change management : les principes

À l’heure où la technologie fait partie intégrante de l’entreprise, la transformation digitale est devenue une des préoccupations majeures des dirigeants. Aujourd’hui, 36% des entreprises ont déjà intégré le digital au cœur de leur stratégie, et 57% considèrent que la transformation digitale est une priorité à moyen terme.

Face à ce changement, il est aujourd’hui vital pour les structures souhaitant rester compétitives de revoir leur mode d’organisation ainsi que leurs méthodes de travail. Dans cette optique, le change management est un processus essentiel qui permettra aux entreprises de s’acclimater à la digitalisation pour assurer leur pérennité dans un environnement en pleine mutation. Retour sur les principaux fondamentaux du change management !

Change management définition

Qu’est ce que le change management ? Nombreux sont ceux qui ont tenté d’apposer une définition à ce principe incontournable… En réalité, le change management est une discipline qui vise à préparer et assister les individus, les équipes et les organisations dans le changement organisationnel. Elle comprend de multiples méthodes qui ont pour but de redéfinir l’utilisation des ressources, des processus métier ainsi que d’autres modes de fonctionnement, modifiant ainsi l’entreprise et son organisation en profondeur.

Perçu par certaines organisations comme complexe et déstabilisant, le change management permet pourtant de s’adapter aux évolutions, notamment en premier lieu à la transition numérique. La mise en œuvre des nouvelles technologies et l’utilisation des outils numériques suscitent parfois des réticences au changement et des appréhensions de la part des collaborateurs. Dans ce contexte, la conduite du changement doit mettre en œuvre une méthodologie structurée afin de changer les mentalités, faire percevoir les multiples bénéfices que chacun pourra en tirer (meilleure compétitivité et gain de rentabilité pour l’entreprise, plus de souplesse et de flexibilité pour le collaborateur…). Dans cette optique, les équipes de Change peuvent recourrir à de multiples solutions (réseaux Sociaux d’Entreprise, e-learning, gamification par exemple…) afin de faciliter l’adhésion et les nouvelles pratiques.

Bien que l’ensemble des collaborateurs ait un rôle à jouer dans le passage au digital des entreprises, les acteurs clés du change management sont en général ceux qui occupent des fonctions de manager : responsables RH, directeurs de la communication interne, directeurs marketing, directeurs commerciaux, directeurs des Systèmes d’Information ou encore même Chief Digital Officer (CDO).

Change management : un outil d’agilité ?

La transformation digitale est un processus qui peut nécessiter un investissement important en temps et en ressources au niveau de sa mise en oeuvre. Son accomplissement nécessite de repenser l’entreprise, les processus de travail ainsi que les interactions au sein de l’organisation à tous les niveaux. Le change management doit permettre à l’entreprise de changer les mentalités et faire évoluer en souplesse l’organisation. Celle-ci peut s’appuyer sur les acteurs clés, tels que les « change agent ». Véritables relais, ces managers qui connaissent les enjeux du digital et sont en mesure d’accompagner les collaborateurs à travers la transition numérique de l’entreprise.

Change management process

Alors quel type d’entreprise est concerné ? En réalité, le change management concerne toutes les entreprises, quelle que soit leur taille. PME comme grands groupes doivent passer par la transition numérique, leur survie en dépend même souvent. Si en France les « change managers » sont encore rares à ce stade, il est primordial de penser à une stratégie répondant à la problématique de la digitalisation pour bien gérer la transition. Ceci passe par la mise en place des process de change management au niveau organisationnel. Une conduite de changement nécessite entre autres d’identifier les besoins des collaborateurs en matière d’accompagnement et de leur offrir un soutien adapté pour les accompagner efficacement au changement. Un tel processus permet non seulement à l’entreprise d’être compétitive, mais aussi d’améliorer ses performances et sa productivité tout en continuant d’innover pour l’avenir.

Change management : les erreurs à éviter

Le change management est une solution concourant à la réussite de sa stratégie de transformation digitale. Il s’agit d’une pratique qui permet de responsabiliser et renforcer l’implication des salariés pour mener à bien la transition numérique de l’entreprise. Toutefois, il est important d’utiliser une méthodologie rigoureuse car de nombreux pièges existent. Voici les trois principales 3 erreurs à éviter concernant la mise en œuvre d’un change management process

  • Le manque de communication est un problème auquel les change managers sont souvent confrontés. Il est important de communiquer de manière cohérente selon un plan précis pour faire adhérer les équipes au projet.

  • Autre erreur à éviter : négliger l’acculturation. Les collaborateurs doivent recevoir les formations nécessaires pour comprendre les principaux enjeux des outils numériques.

  • Et enfin, négliger le facteur humain. L’entreprise ne doit pas hésiter à accompagner individuellement les salariés durant la transition pour que celle-ci soit une réussite.