Arnaud Steckle : serial web designer !

Arnaud Steckle : serial web designer !

Passionné d’UI et d’UX, Arnaud est un fan de web design. Tombé tôt dans la marmite des arts graphiques, ce créatif compile ses trouvailles dans son blog WebDesignerTrends. A l’affût des nouvelles tendances, il y partage ses inspirations, ses astuces et ses coups de coeur. Rencontre avec ce strasbourgeois, passé maître dans l’art de manier photoshop et de jongler avec les tendances !

Arnaud, peux tu nous raconter ton parcours ?

Tout a commencé lorsque j’ai eu l’opportunité de mettre les mains dans du code HTML et CSS pour mettre à jour le site d’une association. J’avais alors 12 ou 13 ans. Rapidement passionné par le web et les nouvelles technologies, je décide de suivre un cursus dans ce domaine après mon Bac. Je débute par un DUT Multimédia et Internet puis une Licence Pro orientée Gestion de projets web. À la fin de mon stage, l’agence dans laquelle je travaillais me propose un CDI, j’y reste plus d’un an et demi. Depuis ce temps-là, je n’ai jamais quitté le milieu des agences, jusqu’à cofonder la mienne, IZHAK, en 2016.

Quel est ton moteur ?

L'aspect positif et passionnant du métier est de créer des choses - en l'occurrence des interfaces ou des visuels - qui prennent vie et sont utilisées par des gens. Avoir la possibilité de créer un produit, même virtuel, est vraiment intéressant. En plus si c’est dans le but de rendre la vie plus facile, c’est encore mieux.

Au-delà de ça, l’organisation particulière de l’agence IZHAK me permet de travailler constamment au contact de gens passionnés et talentueux. Nous mixons à la fois créativité et intelligence stratégique pour délivrer le meilleur produit fini à nos clients. Faire partie de la « communauté webdesign » permet également d’être aidé sur des projets grâce à des ressources partagées. On est ainsi amené à rencontrer différents profils, échanger sur des sujets, s’entraider, participer à des événements…

Tu as démarré très tôt ton site. Quelle était l’idée de départ ?

En effet, j’ai démarré WebDesigner Trends lorsque j’étais encore étudiant. À cette époque, je collectais énormément de lien, de veille et j’avais simplement envie de créer un espace pour les partager avec mes collègues de l’époque. J’avais comme référence de gros blogs comme Smashing Magazine ou Abduzeedo. J’ai toujours eu envie de privilégier la qualité plutôt que de la quantité dans mes posts.

Partager les bonnes pratiques est une chose essentielle pour permettre à toute la communauté webdesign de travailler mieux. J’espère modestement qu’informer sur les tendances du web permet à chacun de se créer sa propre opinion et ainsi créer un webdesign original. Maintenir le blog me permet d’être en veille constante !

Tu es toujours à l’affût des nouvelles tendances. Comment fais-tu ta veille ?

J’essaye de m’accorder un temps de veille au quotidien, souvent le matin. Cette démarche me semble obligatoire pour être au courant des dernières tendances. Au niveau des outils, j’utilise toujours ce bon vieux « Netvibes » qui me permet de suivre les flux de différents sites de références. Twitter prend également une place importante et me permet de trouver des choses très intéressantes. Je peux également citer Muzli, Sidebar.io et bien d’autres qui agrègent du contenu de qualité.

L'e-commerce a beaucoup évolué, quelles sont les tendances que tu observes ?

En effet, durant ma veille, je sélectionne 5 sites e-commerce à l’interface et à l’expérience réussie chaque mois. J’ai pu constater que le e-commerce, comme le web en général, devient de plus en plus mobile-friendly. Il reste encore du chemin à parcourir pour avoir une expérience optimale sur mobile, mais les progrès sont là.

Grâce aux outils disponibles sur le marché comme Shopify par exemple, il est plus facile de monter une boutique et ainsi de mettre en confiance un prospect. Au-delà du design, le parcours client est en constante amélioration, avec notamment l'appartion de chatbots intelligents, bref l’expérience utilisateur en ligne tend à être de plus en plus positive.

Quels sont tes récents coups de coeur ?

Récemment, c’est le site du design Nick Jones qui m’a particulièrement mis une claque. Construit autour de la spirale d’or, la navigation s’effectue au scroll, celui-ci déclenchant une rotation complète de l’interface. Une manière totalement inédite d’accéder et de présenter du contenu. À part ça, je reste bluffé par les sites qui utilisent à la perfection des technologies comme le WebGL pour nous faire vivre une expérience totalement différente.

As-tu des webdesigners dont tu admires le travail ?

Mes références absolues sont bien plus que des web designers. Ils manient l’art de design en général, de manière numérique ou physique. Ils sont aussi souvent présents sur les scènes de monde entier. Je peux citer par exemple Tobias Van Schneider, Anton Reponen, Mike Kus, Dann Petty ou encore Claudio Guglieri mais il y en a tant d’autres ! Je tiens d’ailleurs une série d’article appelée « Webdesigners à suivre », dans laquelle je met en avant des webdesigners de référence ou en devenir. C’est vraiment ici que vous trouverez toutes mes références.

Le web design évolue vite ! Comment continues-tu à te former ?

Pratiquer au quotidien, en enchaînant les projets différents permet de rester constamment à niveau. L’expérimentation est également importante. Je profite d’un nouveau projet pour me former sur un nouveau logiciel et faire des tutoriels. Ces projets hors cadre permettent de sortir de sa zone de comfort et ainsi apprendre de nouvelles choses.

As-tu des outils dénichés récemment dont tu peux nous parler ?

J’ai découvert le logiciel Plotagraph qui permet de créer des images animées à partir d’image fixe. Un principe intéressant pour créer du contenu sur les réseaux par exemple. Et sinon, je suis devenu accro à « The Noun Project », désormais devenu un classique pour trouver des icônes.

Quels conseils donnes tu à ceux qui souhaitent suivre tes pas ?

Un conseil : travailler et expérimenter ! Monter son portfolio est un élément essentiel pour être reconnu et monter son savoir-faire. Faites des tutoriels, rencontrez des gens, participez à des conférences, bref passionnez-vous.

Ne vous contentez pas d’apprendre uniquement le webdesign, mais mettez les mains dans le code, formez-vous à la stratégie, au marketing et à la communication. Soyez ouvert d'esprit, curieux et créatif adoptez une méthodologie souple, organisé et rigoureuse au quotidien. Vous ne direz jamais adieu à la page blanche, mais vous trouverez des techniques pour éviter les blocages créatifs ! Et puis, éclatez-vous !

Retouche d’images, détourage, traitement d’images, masque de fusion, vectoriel… Envie de venir à bout de Photoshop et de défier les lois de ce logiciel de retouche ? Embarque pour un cours en ligne Photoshop avec le talentueux Arnaud Steckle.