L’eldorado Web : Jonathan Azoulay de Talent IO

L’eldorado Web : Jonathan Azoulay de Talent IO

UI Designer, UX Designer, Développeur Java, Responsable infra… Avec plus de 700 000 emplois à son actif, l’industrie du numérique a aujourd’hui plus que jamais le vent en poupe. Pour décrypter les dernières tendances de l’emploi, nous avons rencontré Jonathan Azoulay. Après quelques années comme chausseur de têtes dans un cabinet de recrutement anglais, ce startuper audacieux a fondé Talent IO, la 1ère plateforme de recrutement sélectif d’ingénieurs. Entrepreneur et expert du recrutement 2.0, cet observateur avisé revient avec nous sur les grandes évolutions du recrutement.

Peux-tu nous raconter ton parcours ?

Après des études de fac qui ont tout fait sauf réussir à m'intéresser, j'ai créé des boites. Je me suis retrouvé par hasard dans le secteur du recrutement, j'y ai fondé un cabinet spécialiste du secteur digital : Urban linker en 2009. C'est devenu le cab leader en France sur cette niche. Puis, il y a seulement 2 ans, je me suis lancé dans l'aventure talent.io pour apporter une véritable innovation techno à ce secteur et fluidifier le marché de la chasse de tête. Talent.io a levé 10M€, est composé d'une team de 45 personnes, avec une présence dans les 3 grands tech hubs européens.

Avec 10 ans au compteur dans l’univers du recrutement, quel est ton regard sur l’évolution du marché de l’emploi dans le numérique ?

Nous avons suivi les traces de la Silicon Valley en matière d'emploi dans le digital : une multitude de nouveaux métiers et des formations à la traine. Un plein emploi, voire une pénurie pour certains métiers comme les ingénieurs avec une croissance de la demande exponentielle ! Avec quelques distinctions importantes tout de même puisque le niveau des salaires est resté relativement raisonnable (et un ratio de x2.5 entre Paris et SF).

Avec en moyenne 5 candidatures pour 3500 offres d’emplois de développeurs web demandés par les PME, comment la France peut-elle répondre à cette pénurie ? Les candidatures sur les sites d'annonces ne veulent rien dire au marché ! Les développeurs n'utilisent plus ce canal pour trouver un job. En Europe il y a environ 7 millions de job IT pour 6,5 millions de personnes et c’est déjà un sacré écart !

Quels sont les profils les plus courtisés ?

Actuellement, les profils Ruby sont les plus demandés sur talent.io avec un nombre de profils visibles trop faible.

Le modèle du travail « as a service » explose, cela change quelque chose aux méthodes de recrutement ?

Ca dépend pour quelles fonctions en entreprise. Il y en a certaines qui sont parfaitement adaptées à cette nouvelle forme de relation. Dans l'univers des startups, c est 92% de CDI, donc on est pas vraiment sur cette problématique à part pour des raisons de flexibilité et d'urgence.

Les 3 qualités et les 3 défauts qui tuent en entretien ?

Si une personne vous pose cette question en entretien : PARTEZ, ce n'est pas la bonne entreprise !

Tu es très attentif aux pratiques managériales, peux-tu nous parler du modèle d’entreprise libérée que tu as mis en place au sein de ta startup ?

Vaste question. J'ai mis en place plusieurs éléments de l'entreprise libérée avec talent, notamment liés à la responsabilisation des équipes et des projets. Ca a changé ma vision de l'entreprise, on peut même dire que ça a changé ma vie.

Si tu te projettes dans 10 ans, à quoi ressemblera le Future of Work ?

  1. une fluidité totale de l'accès à l'emploi, pour l'entreprise comme pour le candidat. C'est à dire trouver le job qui vous correspond le mieux sans perdre de temps.
  2. L'entreprise libérée, pour tous.
  3. L'actionnariat salarié, pour tous.