Anthony Rochand : Rencontre avec un hyperactif 2.0

Anthony Rochand : Rencontre avec un hyperactif 2.0

CEO des Experts du web, Anthony Rochand figure parmi les consultants en marketing digital les plus reconnus au sein de l’hexagone. Stratégie digitale et réseaux sociaux n’ont pas de secrets pour lui ! Co-fondateur du blog Social MediaOptimization et co-créateur du média Visibiliz, Anthony anime également une chaine Youtube. Rencontre avec cet hyperactif 2.0…

Consultant en marketing, Youtuber, blogger, tu es hyperactif ! Peux-tu nous raconter ton parcours ?

Je suis tombé dans la marmitte des NTIC il y a environ dix ans après un parcours en grande distribution à des postes à responsabilités. J'ai ensuite eu la grande chance de créer quatre sociétés depuis 2007, avec une forte orientation social media et marketing digital. Social Media Manager freelance également dans l'intervalle, j'ai accompagné des entreprises et des marques de divers secteurs, ce qui a été très enrichissant pour moi. Petit à petit les compétences se sont complétées au fil du temps, avec une expertise sur l'inbound marketing au global. En parallèle et depuis cette époque (2008), j'organise des rencontres networking sous forme de matinales et d'afterwork en région Lyonnaise pour les entrepreneurs.

formation

Quelles sont les tendances que tu observes en matière de content marketing ?

Basiquement, le visuel notamment prend une part de plus en plus importante. En effet ce dernier peut interagir avec le contenu textuel, et donne une véritable ambiance, une véritable émotion au message que l'on souhaite diffuser à une audience. La vidéo live change aussi radicalement la façon dont on travaille le contenu, notamment la vidéo live. Les internautes passent beaucoup plus de temps sur un live vidéo que sur une vidéo classique, c'est une tendance qui s'intensifie et qui va s'intensifier en 2018. C'est une façon aussi de se démarquer de la concurrence pour une marque.

Beaucoup d’entreprises débutent encore en matière de stratégie de marketing de contenu, quelles sont les erreurs les plus fréquentes ?

L'erreur fréquente en content marketing est de se lancer sans connaître sa véritable cible. Il existe très souvent une grosse différence entre l'audience que l'on pense avoir et celle que l'on a réellement. Il faut savoir aussi qui l'on souhaite toucher et à qui va s'adresser le contenu. L'action numéro 1 va consister à réaliser un sondage en ligne pour justement identifier sa cible et éventuellement son futur marché. La constance aussi est primordiale, en effet si le contenu n'est pas produit via une fréquence correcte et plutôt soutenue, on ne peut espérer "intéresser" ou encore "transformer". On ne se forcera pas non plus à produire, le résultat n'en sera que passable, il en résulte vraiment une volonté et une inspiration sans faille.

formation

Quels sont les bons élèves que tu as identifié en la matière ?

Je pense qu'avec LEW nous ne sommes pas mauvais (rires). Certains partenaires sont très pertinents en terme de content marketing, comme Plezi ou encore Talkwalker. Et très justement le contenu est produit au bon moment, sur des sujets connexes au marketing digital.Ces marques connaissent très bien leur personas, et donnent de l'informations utiles à leurs communautés, j'aime beaucoup leurs contenus de façon générale.

Quels sont les formats qui font le plus le buzz ?

Pour moi ce sont les contenus interactifs qui sont viraux, comme de l’import de publications d‘internautes, des live tweets, ou encore des timeline spécifiques pour des événements. Hors contenus éditoriaux, des outils comme Storify par exemple, donnent de très bons résultats en terme de buzz. Pour terminer les infographies offrent toujours des possibilités de buzz considérables, et aussi de diversifier l'expérience pour l'internaute.

formation

Quelles sont tes prédictions 2018 ?

Les chatbots dont on parle vraiment beaucoup, permettent maintenant aux organisations d'interagir de façon autonome avec des prospects et clients via des scénarios de contenus établis. La recherche vocale encore et toujours sera à mon sens au premier plan, en étant encore plus "conversationnelle" et va très certainement modifier la façon de réaliser des requêtes sur les moteurs de recherche. Toutes ces tendances vont certainement perdurer en 2018, et auront un impact sérieux sur l'amélioration des contenus et de la rentabilité des organisations.