Laetitia Lazerges : Vert cerise forever !

Laetitia Lazerges : Vert cerise forever !

Depuis 10 ans, Laetitia Lazerges sillonne l’univers du DIY. Si celle-ci se destinait à une carrière dans les sciences de l’environnement, cette créative a rapidement bifurqué pour notre plus grand bonheur dans le monde des arts créatifs. Son blog Vert Cerise s’est imposé parmi les must-read de la blogosphère.

Raconte-nous ton déclic créatif !

Bonne élève qui ne savait pas quoi faire dans la vie, on m’a orienté plus que je ne l’ai choisi vers un parcours scientifique. Après un Bac S, j’ai décidé de continuer mes études en Biologie. En fin de deuxième année, j’avais un stage d’un mois à effectuer. Beaucoup de mes camarades se sont orientés vers le labo d’analyses médicales mais je n’avais pas envie de céder à cette facilité. J’ai cherché ce qui pourrait me plaire et j’ai pensé aux musées scientifiques. J’ai sorti l’annuaire et décroché mon téléphone. A la suite d’une conversation avec le responsable pédagogique de la section Biologie du Palais de la Découverte, j’ai raccroché avec la certitude d’avoir décroché ... mon stage ! Et cela a été un mois formidable. J’ai observé les animateurs puis j’ai conçu mon propre atelier sur la communication animale.

J’ai alors su que j’étais faite pour le partage et j’ai décidé d’orienter en douceur mon parcours. J’ai repéré un Master en Communication environnementale et j’ai mis toutes les chances de mon côté pour le décrocher. J’y mettais beaucoup d’espoirs : je pourrais partager avec tous ma connaissance scientifique pour une grande cause : sauver la planète !

J’ai travaillé au Ministère de l’Environnement, puis dans des collectivités locales, mais mes dernières expériences furent une déception. Moi qui rêvait de changer le monde, je me suis retrouvée à mettre une petite couche de peinture verte sur des projets pas si écolo que ça et j’étais empêtrée dans des schémas de validation et des procédures hyper lourdes.

C’est à ce moment que j’ai créé mon blog. Dès les premiers articles, j’ai parlé DIY. Ma maman était très créative et quand j’étais petite, nous faisions beaucoup d’ateliers et d’activités à la maison. J’avais envie de revenir à un travail manuel. Et c’est comme ça que tout a commencé !

Comment fais-tu pour te former aujourd’hui ?

J’adore apprendre ! Du coup, je me ménage des moments dans mon emploi du temps pour suivre des formations. Cela peut être en ligne sur des sites comme Kokoroe ou en m’inscrivant à des MOOC ou en vrai, en allant à la rencontre de pros. J’aime aussi expérimenter : je me documente, je teste, j’échoue, je demande des conseils, je recommence, je m’améliore et ainsi de suite.

Peux-tu nous raconter les débuts de Vert Cerise ?

Ma première motivation était d’avoir un projet enthousiasmant pour changer mon quotidien. Quand on est étudiant, on a parfois de belles illusions sur son futur et la réalité n’est parfois pas la hauteur. C’était mon cas, et mon blog était d’abord une cour de récréation pour jeune femme désabusée par sa vie professionnelle. Je n’avais pas plus de plan sur la comète que le partage et l’amusement.. A l’époque, il faut dire que personne n’imaginait pouvoir vivre de son blog ! Pourtant, aujourd’hui, il est devenu mon métier et bonne nouvelle, je ne m’ennuie jamais !

Tu avais des influences en tête dans tes débuts ?

En 2008, il n’y avait pas beaucoup de blogs DIY. Ce n’était pas encore à la mode, en France tout au moins. Du coup, je regardais surtout des blogs américains, comme ceux de Decor8 ou Design Sponge, lancés respectivement en 2007 et 2008. Grace et Holly étaient des versions modernes de Martha Stewart et démontraient que faire soi-même n’était pas ringard.

L’entrepreneuriat créatif a le vent en poupe. As-tu constaté des grandes évolutions depuis tes débuts ?

En à peine 10 ans, les usages ont énormément changé. La valorisation des métiers créatifs et de ceux qui ont réussi à changer de vie permet à un plus grand nombre de personnes d’y croire et de se lancer et le mouvement s’amplifie ! Dans mon domaine, le DIY a complètement changé d’image. Quand on parlait loisirs créatifs il y a 10 ans, on pensait au pull tricoté par Mamie. Aujourd’hui, il y en a dans tous les magazines !

Tu multiplies les collaborations et projets, comment fais-tu pour t’organiser ?

Pendant des années, j’ai cumulé mon activité de freelance et un travail salarié à mi-temps. Je travaillais sur mes projets persos les week-ends et la nuit ! Avec la naissance de mon fils en 2015, j’ai décidé de me lancer en freelance à 100% et cela me permet de gérer mieux mon planning et de me réserver des temps de pause.

Côté boulot, en début d’année, je me suis fixée des objectifs. Quand un projet se présente, je regarde s’il va dans le bon sens. Voici les 3 questions essentielles que je me pose. Ce projet a-t-il un intérêt pour le développement de mon entreprise ? Ce projet me motive-t-il ? Est ce qu’il me permet de m’amuser ou de prendre plaisir à le faire ? Combien de temps va t’il me demander ? Ai-je ce temps à y consacrer en fonction des deadlines ? Si je réponds non à deux de ces questions, je sais tout de suite qu’il va falloir le refuser !

Quel est ton secret pour être à l'affût des nouvelles tendances ?

Je suis addict à Pinterest, aux blogs et aux réseaux sociaux. J’adore aussi m’aérer les neurones en sortant de chez moi que ce soit pour une balade ou une expo. J’aime regarder ces images quand je cherche l’inspiration pour un nouveau projet et de temps en temps, je partage mes dernières découvertes sur mon blog.

Quels sont tes derniers coups de coeur ?

Les deux dernières images que j’ai enregistrées, ce sont des broderies en 3D qu’ Anne-So du blog de Cachemire et Soie a posté dans un groupe Facebook que je suis et cette image d’une station-service très graphique vu sur l’Instagram de aureliecatmini.

Quels conseils donnes-tu à un entrepreneur créatif ?

Prenez-vous au sérieux ! Cela peut paraître présomptueux mais je suis très sérieuse justement. Il est possible que votre entourage ne comprenne pas votre envie et parfois nous-même n’y croyons pas vraiment. Être sérieux, c’est sortir du rêve, du fantasme et analysercomment réussir votre entreprise, comment pallier vos lacunes, se former, se fixer des objectifs, les suivre sur la durée ... Bref, se mettre dans les bottes d’un pro et pas simplement d’un doux rêveur !

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?

Y croire et ne pas baisser les bras à la première difficulté ! Derrière chaque personne qui a réussi, il y a souvent beaucoup de travail et pas mal d’échecs. Mais la bonne nouvelle, c’est que si vous le voulez vraiment, vous avez certainement les moyens d’y parvenir. Ne vous découragez pas !

Le design pattern t’intéresse ? Il est temps de te lancer aux côtés de Laetitia Lazerges. Dessin sur Illustrator, disposition de motifs répétitifs, gestion des bordures et ultimes touches…découvre son parcours de formation pattern design sans plus tarder !