Cours de Soutien scolaire : l'échec scolaire au cœur des discussions

Cours de Soutien scolaire : l'échec scolaire au cœur des discussions

A l'heure où les cours de soutien scolaire particulier se multiplient, l'échec scolaire devient la hantise de nombreux parents. Ce phénomène fait la Une de nombreux journaux à grand renforts d'appels à témoins de psychologues, sociologues et d'experts. Mais en réalité, qu'est ce que l'échec scolaire ? Quelles en sont les caractéristiques ? Et surtout, comment le résoudre ?

Aux origines de l'échec scolaire

L'échec scolaire se traduit le plus souvent par deux situations : la première, l'enfant rencontre des difficultés d’apprentissage qui se traduisent en mauvais résultat. La seconde, l'enfant peine à s’intégrer dans un groupe scolaire et à lier des amitiés. La difficulté, c'est que la première situation peut souvent aboutir à la seconde : un enfant qui ne suit pas les progrès de ses camarades peut se démotiver, se dissiper, et même développer une forme d'agressivité résultant de sa frustration. Inversement, un enfant qui développe un tel comportement aura des difficultés significatives à se concentrer et donc à apprendre. Alors ne rabâchez pas les oreilles de vos enfants avec les éternels "soutien scolaire français", "cours de mathematique", "cours particuliers" etc.

Un mot qui angoisse

L'échec scolaire est devenu source d'angoisses autant pour les parents, que pour les jeunes enfants. Victime de sa popularité médiatique, ce concept est utilisé souvent à tort et à travers. Le premier réflexe consiste à dédramatiser cette situation (un élève sur cinq sort du collège avec de graves lacunes en français et en maths, le saviez-vous ?) et à mettre en place une stratégie positive. Donc, exit toutes les combines possibles, du « tu vas finir au chômage » au « si tu n’as pas une bonne note à ton prochain contrôle, tu es puni » en passant par « je ne vais pas te dire que je suis fier de toi »... Avec ce type de discours, vous obtiendrez de piètres résultats ou gagnerez au mieux : frustration, phobie de l’école ou peur de décevoir… Alors aide aux devoirs et cours à domicile, oui, mais avec modération !

La réussite scolaire, vécue comme seul facteur de reconnaissance

Plus l'enfant ressentira la pression parentale et sociale, plus l'école sera source de stress et d'angoisse. De nos jours, la scolarité occupe une place centrale dans la vie de nos enfants. Bien souvent, tout ce que nous leur demandons se limite à « bien travailler à l’école ». La conséquence directe ? Le travail scolaire devient la source de reconnaissance la plus importante; être mauvais à l'école priverait de facto l'enfance d'une forme de reconnaissance. Commençons donc par positiver, et par encourager.

L’échec scolaire : un ennemi commun

Puis, passez l'offensive. Mettez à la trappe «l'échec scolaire » et faites-en un ennemi commun. Abordez la question ensemble : quelles sont ses difficultés ? Quelles sont les situations qui le font douter de ses capacités ? Ensemble, étudiez la situation calmement puis abordez les solutions : pourquoi ne pas débuter avec un cours de soutien scolaire ? De l'aide aux devoirs ? Ou revoir fixer ensemble des plages horaires de travail ? Au lieu de laisser ce terrible et si redouté "échec scolaire" s’infiltrer dans le quotidien, soyez main dans la main contre cet envahisseur intempestif !

Soutien scolaire à domicile, cours de maths, soutien scolaire en ligne, soutien scolaire gratuit, education nationale, donner des cours particuliers, cours de vacances, cours particuliers maths, cours particuliers à domicile, cours de langue, physique chimie, cours particuliers français, soutien scolaire primaire, aide scolaire français, aides aux devoirs... N'en faites pas tout un plat !