Qu’est-ce que le big data ?

Qu’est-ce que le big data ?

Sais-tu que 90% des données numériques créées dans le monde ont été produites au cours de ces deux dernières années ? Et que les données produites sont doublées tous les deux ans ? Selon les experts, le volume de données créées par seconde sera de 50 téraoctets et les données disponibles atteindront 40 zettaoctets (soit 10 à la puissance 21 octets) d’ici 2020. Tu l’auras compris, ce dossier s’intéresse au phénomène du big data. Alors le big data c’est quoi ? Quelles sont les idées reçues qui sont répandues sur ce concept technologique ? Tour d’horizon du big data, un concept qui n’en finit pas d’avoir le vent en poupe !

Qu’est-ce que le big data ?

Pour bien comprendre ce concept technologique récent, commençons par quelques précisions ! Big data définition

Par définition, le big data ou volumes massifs de données désigne l’accroissement des données lié à l’utilisation massif des nouvelles technologies et des outils et services proposés sur internet (réseaux sociaux, applications mobiles, e-commerce…). Les mégadonnées font référence à différents types de data récoltées sur le web : données issues des objets connectés (smartwatch, balance connectée…) publication sur le web (photos, vidéos, textes…), données récoltées à partir des senseurs, données transmises via des systèmes de localisations géographiques, données data liées à l’activité en ligne des entreprises (mails, bases de données…). Ces sources sont donc multiples !

Ces volumes de données représentent un fort potentiel dans la mesure où leurs perspectives de traitement sont énormes : nouvelles possibilités d’évaluation, d’analyse des tendances, de gestion des risques… Préférences des utilisateurs, tendances cachées, informations commerciales….

Cette disicpline donne également des précieuses indications sur les besoins et les comportements des consommateurs Le big data est donc utilisé dans de nombreux domaines d’activité tels que : l’industrie, la recherche scientifique, la communication, la politique, la médecine, la finance… friandes de ses enseignements.

Le volume des données à traiter est tel qu’il n’est pas envisageable de les analyser avec les outils informatiques classiques de gestion de base de données. Le big data marketing et le big data analytics rentrent ainsi en scène afin de gérer efficacement le traitement de ces gigantesques volummes de données.

Big data pour les nuls : au-delà des idées reçues

Le big data est sur toutes les lèvres depuis ces dernières années, mais cette notion demeure floue pour certains. Voici les idées reçues sur le big data auxquelles il ne faut pas se fier.

Cliché N°1 : Le big data permet d’obtenir des informations objectives

Certaines personnes peuvent penser que le big data permet de créer des informations objectives. Cependant, il faut savoir que chacun a sa manière de voir les choses et d’interpréter les données. Pour en tirer profit, il faut d’abord les analyser en vue d’obtenir des informations intéressantes. Ces informations sont certes subjectives, mais elles permettent de faciliter les prises de décisions !

Cliché N°2 : L’analyse big data est réservée aux professionnels de l’informatique

Bien entendu, pour pouvoir analyser les big data, il est indispensable de détenir des compétences techniques dans le domaine de l’informatique (langages de programmation, ingénierie logicielle…) . Toutefois, il est important de noter que ces compétences ne suffisent pas, le data analyst doit avoir entre autres l’esprit d’entrepreneur, une expertise statistique, des connaissances en gestion de données, une expérience dans le secteur d’activité.

Cliché N°3 : Toutes les entreprises doivent utiliser le big data

Pour une entreprise, exploiter le big data nécessite un investissement important (dispositif d’analyse, recrutement data analyst…) ainsi que des changements à opérer. Les organisations qui ne sont pas encore prêtes à franchir le pas n’ont aucune raison de se précipiter.

Cliché N°4 : Les profils spécialisés dans le big data se font rares

De nombreux outils et solutions spécialisés s’offrent aux entreprises pour répondre aux enjeux de traitement des big data. Ces solutions permettent de traiter un volume très important de données sur différents types d’appareils (ordinateur, smartphone, tablette, objets connectés…) qu’elles soient produites en temps réel ou non. Pour les entreprises qui ont besoin d’étoffer leur équipe avec un profil compétent dans le domaine du big data, elles peuvent envisager de : recruter un profil ayant suivi des études dans des écoles telles que EISTI (Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l’Information) ENSTA (Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées) par exemple, former un collaborateur à Telecom ParisTech en Gestion et analyse de données massives.